contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 12 Chawwàl 1435 – 08 Août 2014 Le Devoir de Reconnaissance – Une (double) Arme d’Attaque et de Défense


Cet Article a été lu plus de 628 fois


De devoir, il n y a pas que religieux, mais aussi de religion, il n y a pas que les pratiques obligatoires…il y a aussi l’élégante servitude. Allah s’Attribue Lui-même cette qualité de Reconnaissance dans l’âme – Ach-Chakûr – et Exhorte ses serviteurs à s’élever à ce stade de noblesse…tout en Reconnaissant que très peu parmi ceux-là ont la capacité de percevoir les louanges de gratitude exprimées par toute créature (V44, S17), tout comme peu parmi ses serviteurs ont la présence d’esprit de la reconnaissance dans l’âme (V13, S34). Or, l’existence est par essence une immense bénédiction qui ne mérite que reconnaissance et gratitude profondes envers Allah. Tout ce qui vient avec est juste un bonus qui justifie davantage de gratitude et de reconnaissance. C'est ainsi que l'Imam de Saconnex a suscité dans son prêche de ce jour quelques interrogations...



Y aurait-il donc place à la complainte, à l’ingratitude, à l’insouciance ou encore au défaut de reconnaissance ? Pourtant, Allah ne Tient pas rigueur pour la grande majorité des humains qui ne font que se plaindre, explicitement par rébellion manifeste, inélégance ou étourderie et aussi implicitement par neutralité vis à vis de l’expression de gratitude. Allah Continue malgré tout d’Arroser tout le monde de sa Miséricorde et de sa Bienveillance illimitées. Prétendriez-vous détenir une bénédiction qui vous serait venue d’autre que d’Allah (V19, S92)…c’est ainsi qu’Allah nous Alerte de notre étroitesse d’esprit quant à la reconnaissance et pourtant Ajoute-t-il lorsque vous sollicitez mes bénédictions de toutes sortes et que Je vous Vienne en aide, vous retombez dans l’ingratitude, celle de ne pas les reconnaître, mais surtout celle de retomber dans le vide de l’insouciance et du mauvais comportement – pêché, faute, déviance, orgueil, rébellion (V53, S16)-. Je ne vous aurais pourtant jamais éprouvé durement si vous étiez constamment armés de Foi et de Gratitude (V147, S4). Voilà l’Arme à double tranchant, Foi et Gratitude.

Et ainsi nous pouvons comprendre les épreuves de la vie, en partie elles sont dues au fait que nous soyons en déficit de Foi et de gratitude. Chacun de ces deux comportements doit être érigé en réflexe permanent dans l’action et dans l’attitude et non dans la litanie et le verbe, ni inscrit dans une sinusoïde qui oscille au gré de nos états d’âme. Allah d’ailleurs Sert l’exemple de cette communauté fervente et armée de foi, dont les richesses et bénédictions leur venaient de tous les secteurs d’activité…ils se sont pris subitement dans l’ostentation et l’insouciance, comme cela était arrivé à Qàrûn, qui disait que tout ce qu’il avait acquis lui venait de sa propre capacité (V78, S28)…ce qui les mena à l’incrédulité au point de méconnaitre les bénédictions de Dieu. Allah leur imposa une épreuve de vie par la famine et l’insécurité (V112, S16), fruit de leur mauvaise conduite. Et comme contre-exemple, Allah Rappelle comment Il a Sauvé une communauté frappée par l’épreuve, qui se retourne vers Lui, reconnait que Seul Allah peut les sortir de crise et sollicite son Aide…Ainsi fut sauvé le peuple du Prophète Yûnus, après s’être repenti et exprimé une Foi sincère, Allah leur Enlève le malheur qui les frappa et les Sauve de la désuétude de ce monde (V98, S10). L’expression de gratitude est donc à la fois une arme d’attaque (Jàlib) et aussi un bouclier de défense résistant (Hafiz) et de la même manière que Allah avait sauvé ce peuple, il le ferait pour d’autres qui suivraient leur exemple (fin V88, S21).

Voilà donc le choix très distinct qui incombe à tout un chacun, c’est de témoigner à Allah gratitude et reconnaissance, qui vaudra son Agrément et la garantie de demeurer dans la bénédiction (V7, S14 et Hadith), ou alors ignorer les bénédictions d’Allah, prétendre que c’est la Baraka de ses ancêtres ou l’étoile de son nom de famille ou les prouesses de son Marabout, ou je ne sais encore quelle profanité et se retrouver exclu de l’Agrément de Dieu (V7, S39). Allah Aime et Reconnaît ceux qui Lui vouent gratitude et reconnaissance et n’Agrée pas ceux qui sont à l’opposé (V précité). Le prophète Sulaiman après avoir conquis le trône de la Reine de Saba – quelle performance ! a tout de suite reconnu- malgré que c’est un Djinn qui a réalisé la prouesse de ramener le trône en un clin d’œil – que ceci émane de Son Seigneur – Vais-je reconnaître cette faveur ou serais-je ingrat à l’endroit de Dieu dit-il (V40, S27) ? La reconnaissance est pourvoyeuse de bonus alors que l’ingratitude laisse Dieu intact dans sa Noblesse. Il faut donc reproduire ces enseignements du Livre…toute bénédiction est de Dieu, nulle autre pourvoyeur ne saurait apporter la moindre bénédiction. Dès lors, reconnaître une capacité d’octroyer une bénédiction à autre que Dieu fait basculer dans l’Associationnisme, la pire des injustices (comme relaté dans le dernier DdM du 04 Juillet).



L’Imam développera ensuite sur les différentes expressions de gratitude et de reconnaissance – à savoir celle du cœur, de la langue, des organes et des sens. Il s’agit simplement à l’unisson comme avait expliqué (cf DdM du 23 mai 2014) Cheikh Al Muçlih dans la puissance 5 du Zikr (langue, cœur, organes, esprit, conscience) d’inscrire dans la continuité et donc consciemment ou/et inconsciemment le devoir de gratitude et de reconnaissance envers Allah…C’est Cheikh Seydil Hadj Malick, dans sa perception inégalée du mode existentialiste (comme dans les Salât ‘alan-Nabiy de clôture de ses écrits) qui nous vient encore avec une formule dans le Nûniyya on ne peut plus conforme à cet esprit – Fa Nahmaduhu wa Nachkuruhu dawaaman…Nous adressons à Allah gratitude de Cœur et reconnaissance dans l’âme et ceci en permanence insiste-t-il…à l’image du paysans qui sait pouvoir compter sur les averses saisonnières même si elles arrosent d’autres contrées que les siennes…c’est peut être un signal de retourner à Dieu avec la formule du Prophète Yûnus pour espérer des averses abondantes dans les contrées du Sénégal et du Sahel…d’ailleurs le Prophète avait dit que nul serviteur d’Allah ne rentre bredouille de la chasse avec l’arme du prophète Yûnus (V87, S21)…Là ilàha illà Anta, Subhànaka inny Kuntu minz-Zàlimîn

Je saisis donc l’occasion pour recommander à tout le monde de le faire 70 fois 7 fois par jour (après les cinq prières + après petit déjeuner et avant de dormir) et pendant 7 jours…pour demander la pluie au Sahel ainsi qu’une sortie de crise de l’Ebola…Aaamiiin. Seul Dieu peut mettre fin à la crise et Seul Lui peut envoyer la pluie, alors ne manquons pas de Le solliciter et ne sous-estimer aucune langue, partagez davantage dans votre réseau et encouragez les autres à élargir le cercle.

Voilà la seule vraie raison du DdM aujourd’hui, puisque j’avais donné RV à Septembre, mais voilà que la situation nous exhorte au Recours et nous avons toutes les raisons d’espérer que parmi cette vaste communauté du DdM qui s’étend des rives Japonaises du Pacifique à celles de la Californie et de la Mer du Nord au Cap, au moins une formule sera agréée par Allah…et ce sera une étincelle suffisante pour embraser l’espoir !

Puisse Allah Répondre à cette requête.
Best Zyàrs

Par Al Amine kébé (Geneve)
Vendredi 8 Août 2014

Cet Article a été lu plus de 628 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :