Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




INTRODUCTION AU HAJJ : Comment faire le Pelerinage


Cet Article a été lu plus de 9876 fois




El hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh en compagnie de son fils El hadj Maodo Sy et d'autres fideles
El hadj Abdoul Aziz Sy Dabakh en compagnie de son fils El hadj Maodo Sy et d'autres fideles
INTRODUCTION

A. Bienfaits

Le pèlerinage à la Mecque est l'un des 5 piliers de l'islam , les autres étant :

· la profession de foi

· la prière

· le jeune du mois de ramadan

· l'acquittement de la ZAKAT

Son accomplissement est par conséquent obligatoire pour tout croyant qui en remplit les conditions.

Les bienfaits qui sont rattachés à ce pilier sont innombrables ;nous en citerons quelques uns :

· Au terme de la station d'Arafat par exemple (qui est le jour le plus important du pèlerinage) DIEU s'adresse aux pèlerins en ces termes :

« Sachez que vous êtes affranchis de l'enfer -goré ngèen ci safara - je vous ai pardonnés et je prends à mon compte les fardeaux et les charges qui pèsent sur vos épaules et tous vos vœux seront exaucés »

· « 1 dirham » dépensé pour l'accomplissement de cette obligation équivaut à 700 dirhams dépensés dans la voie de DIEU.

· ALLAH « répand » chaque jour 12O « miséricordes » (yeurmeundé) sur les personnes présentes dans l'enceinte de la KAABA comme suit :

•§ 60 sur les gens qui font leur « tawaaf »

•§ 40 sur ceux qui font leur prière (diouli)

•§ 20 sur ceux qui regardent simplement l'édifice de LA KAABA

· DIEU dans sa miséricorde infinie étend son pardon à tout croyant que le pèlerin (dont le pèlerinage a été agréé) salue ( saafonté) à son retour.

· De même tout pèlerin agréé verra 400 personnes de sa famille et de ses proches, pardonnées ;

· Enfin 3 actes « remettent vos compteurs de pêchés à zéro »

•§ la conversion à islam

•§ le pèlerinage à la mecque

•§ émigrer dans un « pays » dans le but de préserver sa foi (« gadaaye »)

· La KAABA est un lieu où toutes les invocations sont agréées en particulier aux 13 points ou endroits suivants :

•§ lors des « tawaaf » autour de la Kaaba

•§ moultazem ; c'est la partie du mur de la kaaba qui se trouve entre la

pierre noire et la porte de la kaaba : on se « colle » de face (le ventre et les bras notamment) sur cette mince façade et on demande à DIEU ce qu'on veut ; à cet emplacement les invocations relatives aux maladies sont particulièrement recommandées.

•§ miizaabou rahmati ou la « gouttière » : ici également on se « plaque » contre le pan de mur où est logée cette « gouttière » qui « déborde » du toit de la kaaba

•§ hidjiratoul ismaa-iila : c'est l'espace entre le mur de la kaaba - côté gouttière et le demi-cercle bien visible ; c'est dans cet espace qu'est enterré LE PROPHETE ISMAA-IIL , fils du PROPHETE IBRAHIIM que la paix et le salut de D'ALLAH soient sur eux ;

•§ l'emplacement originel (avant son « extension » dans le sous-sol de la kaaba) du puits de zem - zem : cet emplacement se trouve à quelques mètres de la kaaba et est matérialisé par l'écriture à même le sol du mot zem-zem en arabe .

Ouvrons ici une parenthèse sur la manière de boire l'eau de zem-zem :

•- On prend un gobelet rempli de cette eau :

•- Réciter la Faatiha

•- Faire ses invocations

•- Boire 3 gorgées en respirant (inspirer et expirer) profondément entre chaque gorgée.

•§ le monticule de saafa (sur lequel le pèlerin peut se tenir debout et faire ses invocations en veillant, si possible, à faire face à la Kaaba)

•§ de même le monticule de marwaa ,sur lequel on monte ; toujours faire face à la kaaba pour les invocations.

•§ lors du parcours entre saafa et marwaa

•§ au maqhaam IBRAHIIM

•§ Arafat

•§ Mouzdalifa

•§ Mina (les 3 jours dits de « fixation »)

•§ Après avoir procédé à la lapidation ( les 3 diamras)

B. Statut particulier de la Mecque

La Mecque(y compris tout le territoire sacré) présente des spécificités propres (au nombre de 18) par rapport aux autres villes ou pays du monde , notamment :

•1) II est obligatoire de se « sacraliser » (sangou sett,armal) avant d'y entrer pour pouvoir effectuer le pèlerinage (Hajj ou Oumra)

la Mecque étant un territoire sacré nul n'a le droit d'y entrer sans être en état de sacralisation-armal- à l'exception des personnes ci-après :

•- Un fugitif pourchassé par les autorités (« boûr ») même s'il est coupable.

•- Un commerçant dont le seul but est de se livrer à son commerce à la Mecque, et ne venant donc pas ni pour le Hajj, ni pour la Oumra.

•- Quelqu'un qui séjourne à la Mecque (et qui s'est désacralisé après avoir accompli ses rites) et qui y revient soit pour vaquer à ses occupations soit pour faire ses prières.

•- Un esclave qui pénètre dans le territoire sacré et qui n'est pas tenu de faire le hajj (adj warouko).

•- Un enfant (un musulman mineur)

•- Une personne non consciente (une personne évanouie qu'on y fait entrer)

•- Une personne non sainte d'esprit

•- Les porteurs, les vendeurs ambulants qui vont et qui viennent

•- Un visiteur dont l'intention n'est pas de faire le Hajj ou la Oumra (commerçants, visite privée...).

•- Une personne qui est « affectée » à la Mecque ou qui y séjourne pour ses études.

•- Un musulman mineur qui entre en tant que tel (mineur) et qui devient majeur au cours de son séjour ( celui-la n'est pas tenu de ressortir pour faire son armal).

•- Les combattants dans la voie de Dieu en cas de guerre sainte ou Jihad.

•2) Si on doit y entrer pour d'autres motifs la sacralisation devient non plus obligatoire mais néanmoins recommandée (« lou niu sope »)

•3) Interdiction d'y couper un arbre et même toute végétation (« niakh bu tooy ») sauf pour les résidents qui s'adonnent à l'agriculture

•4) Interdiction d'y pratiquer la chasse

•5) Interdiction d'y enterrer un mécréant (« yeefer ») ;en cas de transgression à cette règle, le corps doit être déterré

•6) Interdiction d'y ramasser et emporter avec soi quelque objet que ce soit ;tout objet que tu y ramasses ne t'appartient pas

•7) Un péché commis à la Mecque est considéré plus grave que s'il est commis ailleurs

•8) Interdiction aux non musulmans d'y entrer

•9) Interdiction de sortir sable, ou cailloux, ou arbuste, ou branche...de la Mecque

•10) Le sacrifice du mouton dans le cadre du Hajj ne peut être fait qu'à la Mecque et ses environs (territoire sacré :Mina...)

•11) Les prières surérogatoires ou « naafilas » sont interdites dans certaines tranches horaires ;cette interdiction « saute »lorsqu'on se trouve à la Mecque ; il est néanmoins recommandé aux « maalikites »de s'abstenir d'effectuer des naafilas durant ces périodes interdites, même à la Mecque

•12) Le pèlerin « tamatu » et « qhiraan » résidant à la Mecque n'est pas tenu de procéder à l'immolation d'un mouton, à moins que ce soit pour le « rachat » d'une faute

•13) Si quelqu'un prend l'engagement personnel (« nisseur ») d'effectuer le pèlerinage , cette personne est tenue de concrétiser son intention et le pèlerinage devient obligatoire pour elle ;

•14) IL est proscrit de s'orienter vers la Mecque lorsqu'on se « soulage » (urine ; selles) en tout cas lorsqu'on le fait en pleine nature

•15) Tout bonne action réalisée à la Mecque est valorisée par un coefficient multiplicateur qui va de 100 000 à 200 000

•16) IL est recommandé d'accomplir les prières de korité et de tabaski, à l'air libre ou « dans la nature » dans toutes les villes sauf à la Mecque où c'est dans la mosquée même (c'est à dire dans la kaaba)qu'il faut le faire

•17) IL est proscrit d'avoir sur soi des « armes blanches »(couteaux...)dans cette ville

•18) IL est obligatoire qu'au moins une partie des musulmans fasse le pèlerinage chaque année(bien que le pèlerinage dépende des moyens et capacités et également puisse être facultatif, lorsqu'on l'a déjà effectué) ;en d'autres termes les musulmans ne peuvent pas tous ensembles s'abstenir de faire le pèlerinage.

Par Serigne Mor Diop - Asfiyahi.Org
Mardi 2 Octobre 2012

Cet Article a été lu plus de 9876 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter