contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org

   

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD



PHOTOS - Les images du Forum Social Soufi édition 2017, organisé à Dakar par le Mouvement Cercle Souffles


Cet Article a été lu plus de 2297 fois




A l’initiative du Cercle soufi, la première édition du Forum social soufi a été ouverte samedi en présence de grands dignitaires de la tidjania et d’intellectuels venus de plusieurs pays. Elle a été une occasion pour Chérif Sidi Brahim Tidjani, président de l’association, de lancer un appel à la protection du patrimoine soufi qui est menacé par la montée de l’extrémisme religieux.

« Le patrimoine culturel soufi est de plus en plus menacé de destruction, non seulement par des causes naturelles mais aussi et surtout par le terrorisme extrémiste et la dégradation du climat social et économique qui favorisent des phénomènes d’altération ou de destruction encore plus redoutables ». Cette alerte a été lancée samedi par Chérif Sidi Brahim Tidjani, président du Cercle soufi lors de l’ouverture de la première édition du Forum social soufi. « Il me semble extrêmement urgent de protéger le patrimoine soufi qui est divisé en trois parties : le patrimoine écrit, oral et architectural », a ajouté le descendant de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, fondateur de la Tidjania.

Pour l’atteinte de cet objectif, il a sollicité une plus grande implication des gouvernements et des organisations, malgré les nombreuses expériences qu’ils ont réussies dans ce domaine. C’est le cas avec le programme de réhabilitation et de restauration de la grande « Zawiya » de la Tidjania et la demeure de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif à Fès. « L’éducation soufi embellit notre regard sur le monde et nous aide à construire et formaliser notre grand projet, celui d’un monde uni. Elle est aussi un formidable levier de lutte contre les inégalités, etc.», a soutenu le Chérif. A l’en croire, le Sénégal est l’un des rares pays au monde où 85% de sa population appartiennent à un islam sunnite, malikite, asharite et soufi.

Réactiver la notion de conscience universelle

Et cet héritage représente l’identité à laquelle on se réfère et qu’il faut absolument protéger par tous les moyens contre l’extrémisme et le fanatisme qui sont une menace sérieuse à l’existence d’un islam tolérant et authentique dans la laïcité.

Pour sa part, Pr Souleymane Bachir Diagne, membre du Cercle soufi, a souligné que notre époque a besoin de la réactivation de la notion de conscience universelle. Selon lui, nous vivons une époque de fragmentation totale de l’humanité, de retour des notions les plus tribales qui ne sont faites que pour diviser. « Le paradoxe est qu’étant au moment même où nous avons les moyens technologiques qui font que tout le monde est voisin de tout le monde, nous voyons apparaître un peu partout des programmes politiques dits populistes qui ne proposent autre chose que des séparatismes et des enfermements. Il est tout le temps établi aujourd’hui que le monde n’a pas connu une crise humanitaire d’aussi grande ampleur depuis la seconde guerre mondiale », a soutenu le philosophe. « Ou est passée notre humanité ? C’est à cette question que nous nous sommes confrontées, qui fait que la réflexion sur notre conscience universelle est une urgence qui s’impose à tous. Elle est au fondement de notre religion qui est l’islam et de notre tarikha, la tidjania », a laissé entendre le Pr Diagne. Pour l’enseignant à l’Université de Columbia aux Etats-Unis, le deuxième aspect de la situation que nous vivons et qui fait l’urgence d’en appeler à la conscience universelle, c’est la crise écologique. « Ceci est le danger que, pour la première fois, nous autres humains représentons pour notre propre monde. Il est urgent que l’humain se réconcilie avec son propre environnement. Sur ce plan, en appeler à la conscience universelle c’est en appeler à la responsabilité qui est la nôtre en tant que « khalifatoulah fil arde» (lieutenant de Dieu sur terre) », a mentionné l’universitaire.

Ndiol Maka SECK
Le Soleil





























Asfiyahi Images 4
Vendredi 21 Avril 2017

Cet Article a été lu plus de 2297 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter