Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




Sur le Vif : Un jeu anti-minarets en Autriche pour préparer les élections


Cet Article a été lu plus de 1542 fois




Sur le Vif : Un jeu anti-minarets en Autriche pour préparer les élections
On ne sait plus quoi inventer pour s'attirer des électeurs. Où plutôt, si. En Autriche, le parti d'extrême droite FPÖ a choisi de faire passer du bon temps à ses citoyens en lançant un jeu… anti-minarets, sur Internet, où l'internaute doit supprimer des minarets en construction par dizaines dans la jolie capitale provinciale de Graz, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, qui ne compte à l'heure actuelle aucun minaret, pas même un projet est en cours.

En fin de partie s'affiche le message « Game Over. La Styrie est remplie de minarets et de mosquées ! Pour que cela n'arrive pas : votez Gerhard Kurzmann et FPÖ le 26 septembre ! »

Les Verts et l'organisation représentative de la communauté musulmane ont saisi la justice et le Parquet de Graz a ouvert mercredi une enquête pour suspicion d'incitation et de dénigrement d'une religion.

L'agence publicitaire qui a créé le jeu n'est autre que celle qui a mis au point un jeu similaire en Suisse dans la campagne anti-minarets. Un délit passible de peines de prison allant de six mois à deux ans. Le jeu en ligne, qui avait été visité plus de 50 000 fois en quelques jours, a été supprimé, vendredi après-midi, par décision du parquet.



Les minarets et le voile font débat en Autriche

Sur le Vif : Un jeu anti-minarets en Autriche pour préparer les élections
Inspiré par la Suisse qui a votée en novembre 2009 l’interdiction de la construction de minarets, le Parti autrichien de la liberté (FPÖ, extrême droite), qui espère obtenir un bon score lors d'une élection régionale prévue en octobre prochain à Vienne, réclame la tenue d'un référendum visant à interdire en Autriche les minarets et le port du voile, intégral ou non, rapporte L'Express.

Selon les analystes politiques, le débat engagé par le FPÖ pourrait jouer un rôle majeur lors du scrutin du 10 octobre, où près de 1,2 million d'électeurs de la région de Vienne seront appelés aux urnes.

« Vienne devrait être la première province à organiser un tel scrutin parce que c'est ici que la plupart des musulmans vivent et parce qu'il existe de nombreuses protestations légitimes contre des projets de construction islamiques », a déclaré le président du FPÖ, Heinz-Christian Strache.

Près de 120 000 musulmans vivent dans la capitale et sa région, soit 8 % de la population de la région. La communauté musulmane autrichienne compte environ 500 000 membres.


Source : Saphirnews

Asfiyahi.org
Mardi 7 Septembre 2010

Cet Article a été lu plus de 1542 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :