contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



VIDEO - Direct du Min’bar – Vendredi 6 Zul Hijja 1434. 11 Octobre 2013 Ce mois sacré, ces jours sacrés, ce lieu sacré, cette communauté sacrée


Cet Article a été lu plus de 467 fois


A Makkah, en ce Vendredi qui précède le début (Dimanche) des manâsiks du Hajj, l’Imam Salih Ibn Muhammad Talib a revisité l’appel du Prophète Ibrahim qui a ouvert la voie aux prophètes dans le message de la Tawhîd et qui est symbolisé au plus haut point par le 5ème pilier de l’Islam, pour lequel, fait-il remarquer, la communion dans l’expression de la Talbiya, dans le port uniforme et tout de blanc du Ihràm et dans l’exécution des rituels (Tawàfs, Sa’y, Jamaràt) constitue LE symbole d’unicité des croyants dans leur adoration de l’Unique Allah.



VIDEO - Direct du Min’bar – Vendredi 6 Zul Hijja 1434. 11 Octobre 2013  Ce mois sacré, ces jours sacrés, ce lieu sacré, cette communauté sacrée
La Ka’ba rappel-t-il est la toute première bâtisse sur terre, et cette primauté est témoignée par la Station (Maqàm) de Ibrahim (V.96, S.3), dont l’invocation adressée à Allah en ce lieu antique de peupler la terre de croyants qui perpétuent son message encourage tous les visiteurs de la Ka’ba à faire écho à cette invocation. Et Allah lui avait indiqué d’appeler solennellement (V.27, S.22) en le rassurant que la réponse viendra de toutes les contrés, de toutes les cultures, de toutes les coutumes, mais que leur expression sera identique et unique, soit l’évocation du nom d’Allah pendant ces jours délimités (V.28, S.22).



Et cette évocation du nom d’Allah, qui constitue une des recommandations de ces 10 jours, retentit dans tous les lieux, avec encore des indications d’Allah (V.200, S.2), dans la préparation, dans la formulation, dans la séquence, et dans l’intensité – comme vous évoquez vous peuples Arabes vos ancêtres ou encore même plus intensément. Et pourtant, tout le bénéfice revient aux croyants - qui peuvent ainsi récolter le Pardon d'Allah (V.199, S.2), soumettre leur invocation et préoccupations de ce monde et de l'autre (V.201) et rallier cette communauté de privilégiés - les Zàkirûns - qui regroupe les anges et les vertueux parmi les croyants dans un retentissant et immense brouhaha des millions d’hôtes d’Allah – Labaykal-Làhumma Labbayka, et qui se prolonge dans la confirmation de la Tawhîd et le rejet de toute forme d’associationnisme.



Voilà donc la sacralité résumée dans une quadrature (mois, jours, lieu et hôtes de la circonstance) et le prophète de recommander de multiplier les Takbîrs (Allahu Akbar), les Tahmîd (Al Hamdu lil-Làh) et les Tahlîl (Là Ilàha illal-Làh) durant les 10 jours, qui constituent le plus grand réservoir de bénédictions pour les croyants. A Genève, l’Imam a rappelé les pratiques de quelques-uns de la génération post-compagnons (Tà-bi-‘în) comme Abdullah Ibn ‘Umar, Su’aïd Ibn Jubaïr, et Mujàhid, qui parcourraient les rues et marchés de Médine pour inciter les autres à multiplier ces formules de glorification. Allàhu Akbar Allàhu Akbar, Là ilàha illal-Làh, Allàhu Akbar Allàhu Akbar, wa lil-làhil Hamd, Allàhu Akbar kabîra, wal Hamdu lil-Làhi kathîrà, wa Subhànal-Làhi Bukratan wa açîlà, Là ilàaha illal-Làh (formule que vous entendrez partout dans les mosquées, et ailleurs dés le jour de Eid) et qui donc fait écho à ces appels incessants depuis le prophète Ibrahim et que le Prophète a structurées dans la meilleure des formules.



Certes, l’intensité de ces formules et de la Talbiyya à Makkah, Minna, et ‘Arafa n’a pas son pareil, car dira l’Imam Salih, le symbole des lieux saints réside dans leur offre unique de bénédictions qui ne sont distribuées que pendant le Hajj – invoquez Allah et Il répond, Demandez pardon et il Répond, Sollicitez un besoin pour vous, vos familles et proches, et il Répond, que vous soyez dans le Haram (sanctuaire), sur les allées du Sa’y (monticules de Safa et Marwa), ou sur les monticules même, autour de la la Ka’ba, dans le Masjid, à Minna, à Ârafa, à Muzdalifa, vous êtes sous la protection sécurisée (V.96, S.3) d’Allah SWT et avec, vos besoins, vos invocations et vos préoccupations qui montent agréées et primées sans aucun doute.


C’est Ahmad Shawqy, ce génie de poète Egyptien que l’Imam Salih a cité dans son œuvre sur ces lieux (Ilà ‘Arafàtil-Làh) lorsqu’il entonne (je vous invite à écouter Umm Kalthûm chanter cette œuvre




c’est franchement un moment de paradis volé à coup sûr !) – A chaque recoin de ce plateau des anges adressent les bénédictions bourrées d’effluves divines aux hôtes d’Allah…Tu verras la masse de gens converger de partout en groupes distincts, mais qui communient dans la même ferveur, même si langue et culture diffèrent et même si les capacités ne sont visiblement pas uniformes ! Et Ahmed Shawqi de s’interroger et d’abuser de la mansuétude d’Allah ‘Eh Seigneur, suffit-il à ton serviteur de ne se contenter que d’un seul hajj, alors que la vie est jalonnée de multiples écueils…mais donc puisque Tu es Le Maître de l’Indulgence, effaces par Ton Immensité tout ce qui paraîtrait entaché parmi mes pages (d’actions).

Et toute cette beauté décrite par Ahmad Shawqy que l’Imam a rappelé non sans être secoué d’émotions découle de l’exécution par le Prophète Ibrahim des instructions d’Allah dans la construction de la Maison antique (V. 127, S.2), et de la détermination du Prophète Muhammad à restaurer ce sanctuaire, arraché des polythéistes à l’année 8 de l’Hégire (V.28, S.9) et reconquise totalement l’année suivante (S.110).Allah rappelle la fidélité au pacte de Seydunà Ibrahim (V.124, S.2), ainsi que les instructions anticipées dans la protection du sanctuaire contre toute impureté, de n’y célébrer que la Tawhîd, indemne de toute forme d’associationnisme (V.31, S.22). Et lorsque le Prophète Muhammad, des siècles après son ancêtre restaurait le sanctuaire en démolissant les supposées divinités rangées soigneusement par les polythéistes en prononçant (V.81, S.17) enfonçait le drapeau de la Tawhîd au sommet de la Ka’ba, le sanctuaire fut reconquis définitivement avec ces majestueux symboles (Zam-Zam, Maqàm Ibràhim, Sa’y de Safa et Marwa) complété alors sur ordre du Prophète par la construction de la Mosquée sacrée (Masjidul Haram) en circonférence autour de toutes ces marques du sanctuaire - et qui en fait la seule mosquée au monde sur 360°. Ce qui correspond bien à l’écho de l’appel de Seydunà Ibràhim (V.28, S.22)…le Prophète avait confirmé qu’il était lui-même un des symboles de l’invocation du Patriarche Ibrahim (V.129, S.2)…heureusement pour la communauté. Que serait la Ka’ba et ses symboles sans la circonférence du Masjidul Haràm ? Masjidul Haràm qui d’ailleurs est en plein chantier pour élargir le cercle de visibilité de la Ka’ba sur 360° et à plus de 200 mètres de rayon…travaux herculéens entrepris par le Serviteur des Saintes Mosquées, mais qui comparés à la bâtisse de Seydunà Ibrahim est sûrement un jeu d’enfant…mais dont la faisabilité découle et de l'invocation du Patriarche Ibràhim et de l'ordre du Prophète à la suite de la reconquête de la Ka'ba, donc aboutira sans l'ombre d'un doute, même si l'horizon est encore sur 5 ans.


Ahmed Chawqy dans cette œuvre dédiée aux symboles du Sanctuaire conclut ainsi…lorsque tu visites le repos du Prophète Muhammad après celle de la bâtisse antique et que tu renifles ces effluves agréables qui se dégagent de la majesté des lieux, dis lui Ô Prophète d'Allah, puis-je te murmurer ce que tu sais de ton peuple à coup sûr…de l'Est à l'Ouest, ils sont comme dans une léthargie comparable aux compagnons de la Grotte (S.18) prise dans un sommeil profond de résignation…car en fait comment ce peuple de prés de 3 demi milliards d'humains peut assister depuis plus de 2 ans à la tragédie de la Syrie, à la colonisation de la Palestine, et à d'autres tragédies…et voilà pourquoi au retour du Hajj, on est toujours balancé entre l'euphorie des trois promesses (fin du message prophétique, complétude de la bénédiction d'Allah, et agrément de l'Islam comme Religion) du V.3 de la S.5 et ces innombrables écueils de l'agenda encore angoissant de la communauté, et qui fait interroger Ahmed Chawqy si l'on devrait se contenter que d'un seul hajj?


N'oubliez pas en tout cas de jeûner Lundi 14 Octobre pour communier avec la communauté à Arafat et bénéficier des retombées des immenses bénédictions promises et qui ne failliront sûrement pas!

Best Zyars à tous ces amis qui présentement se trouvent sur ce sanctuaire antique - Awa, Maguette, Ndiéme, Marie, Adji, Ousmane, …et qui ne nous oublient sûrement pas. Qu'Allah agrée toutes les prières !


Al Amine

Al Amine Kébé (GENEVE)
Lundi 14 Octobre 2013

Cet Article a été lu plus de 467 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :