contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



VIDEO - GAMOU TIVAOUANE 2016 - Suivez l'integralité de la Declaration de de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine


Cet Article a été lu plus de 5186 fois




ASFIYAHI.ORG - « Le verbe sublime et délicat est destinée à Seydouna Mouhamad (psl), mais c’est l’action rénovatrice qui lui sert de véhicule. » Cette Prophétie de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy justifie parfaitement l’intention des saints de glorifier éternellement, par des actions rénovatrices, le sceau de la prophétie. Voilà pourquoi un homme de la trempe de Seydil hadj Malick Sy (rta) s’est versé dans l’initiation de la commémoration de la naissance du Chef Spirituel de la Oumma Islamique. « Un geste délicat d’autant plus qu’un tel acte ne peut que porter le cachet garantissant l’accord du fils d’Abdallah & d’Amina», souligne Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine.

Venu présider la conférence de presse organisée en prélude au Gamou, le saint homme a tenu à revenir sur ce qui peint la commémoration d’un événement aussi illustre. « Tout est partie d’une compassion démesurée d’un saint à l’égard de son prophète », précise-t-il. Il revint sur le contexte du premier Gamou, célébré sous le sceau de l’intimité spirituelle de Mame Maodo et de son disciple El Hadj Rawane Ngom (rta). Intimité qui eut pour sacerdoce cette nuit-là un récital du coran. Depuis, l’événement n’a guère été atteint par les vicissitudes du temps, puisqu’il demeure aujourd’hui le centre de rayonnement de toute forme de célébration qui puisse se tenir sur terre. « Mais c’est parce qu’on ne peut avoir une initiative qui surpasse celle tendant à célébrer le sceau de la prophétie », rétorque Al Amine à son assistance.

L’action de Seydil hadj Malick Sy (rta) fut pérennisée par le Khalife Ababacar Sy (rta). Il s’inscrit, selon le gardien du temple, dans une nécessité d’acquérir la grâce de Dieu. Une quête en parfaite harmonie avec le Saint Coran qui stipule que la recherche de la grâce divine demeure le centre d’intérêt des compagnons du Prophète. Et l’homme au bonnet carré de préciser, comme pour attirer l’attention d’aucuns sur la légitimité de son geste : « En vérité, je suis le dépositaire d’un legs qui fait que tout bénéficiaire de la grâce de la Salatal Fatihi ou encore d’un Idjaza l’est sous mon truchement. »

Pour l’homonyme de Dabagh, tout peut être cautionné dans cette initiative excepté l’illicite. Il s’agit là d’une charte que rien ne peut ébranler. Il revint, comme pour évoquer la dimension intellectuelle incommensurable du précurseur de la commémoration de la naissance du Prophète (psl), sur ce jour ou un esprit buté s’engagea à vouloir rectifier publiquement Seydil Hadj Malick Sy (rta). Ce dernier cita l’ouvrage auquel son détracteur s’est référé, dénommé « Tafsiroul Djalalayni », avant de lui préciser que son auteur a commis une erreur. « Nul n’avait songé à rectifier le contenu d’un ouvrage originaire de l’orient et écrit en langue arabe. Ce fut une grande première. Et depuis ce jour, l’on s’évertue à avoir le courage moral et la capacité intellectuelle nécessaires pour», souligne Al Amine.
 

Recommandations

Pour en venir aux recommandations en question, Al Amine a tenu à préciser que la ville sainte de Tivaouane est affiliée à des principes que tout disciple se doit de respecter durant le Mawlid:

- La discipline, avec une mise en exergue des conditions à respecter par les usagers de la route. Pour lui, les agents de police ne sont là que pour veiller à la sécurité et à l’ordre, et que nul ne peut et ne doit s’opposer aux mesures prises en ce sens ;

- Il a aussi, dans le cadre du transport des populations, demandé aux fidèles de respecter le code de la route et les dispositions prises par les forces de l’ordre pour réduire le nombre d’accidents sur les routes.

-Le porte parole du Khalife Général des Tidianes a aussi sensibilisé les vendeurs de nourriture dans la rue, à respecter les mesures d’hygiène, mais aussi à maintenir propre les rues.

-Les espaces à occuper par les commerçants, «s’il est vrai que tout espace est apte à être occupé pour la vente à l’occasion du Mawlid, il n’en demeure pas moins qu’il ne s’agit guère d’un prétexte pour occuper les voies les plus empruntées », rétorque-t-il à ce stade ;

-La compassion, à adopter par les résidents de la ville sainte, d’autant plus que c’est parce qu’il voue un amour sans mesure au Prophète (psl) que Seydil Hadj Malick Sy (rta) a jugé nécessaire de le glorifier. Il souligne : « Il faut que l’ouverture règne en maitre. Chaque résident se doit de faire de sorte que les hôtes puissent se sentir à l’aise. Il faut qu’il gratifie cette ouverture d’un sourire radieux qui fasse qu’ils se sentent à l’aise et qu’ils puissent affirmer leurs besoins sans aucune peur d’être rejeté» ;

-Les incantations, que le porte-parole considère comme ne devant jamais être réfutées. Pour lui, les chants religieux font le bonheur des disciples. Il est cependant nécessaire qu’ils ne virent pas au folklore, encore moins qu’ils servent de moyen pour offenser qui que ce soit. « Qu’elles se tiennent de la façon la plus noble qui soit. »

Enfin Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine formula des prières pour un Gamou de paix avant de disposer.


Asfiyahi, la Rédaction

Asfiyahi.Org
Lundi 28 Novembre 2016

Cet Article a été lu plus de 5186 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :