Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION : 110 imams et notables de Dakar-Plateau à école des N.T.I.C


Cet Article a été lu plus de 1555 fois


Le ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités et de la Recherche scientifique, Tidiane Bâ, a présidé, mercredi 16 juin, une session de formation destinée à 110 imams et oulémas du populeux quartier de la Médina (Reubeus). L’objectif est de les familiariser à l’outil informatique.



TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION : 110 imams et notables de Dakar-Plateau à école des N.T.I.C
La salle de conférences du Centre de recherche et d’essai (Cre) de Dakar-Plateau s’est révélée trop exiguë pour contenir les 110 imams et oulémas devant être initiés à l’informatique par le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique.

Pour le ministre Amadou Tidiane Bâ, cette formation, d’une durée d’un mois, vise à familiariser les imams aux Techniques de l’information et de la communication (Tic). Cette session, qui comprend 6 modules, entre dans le cadre des missions assignées aux différents centres implantés dans les quartiers populaires du Sénégal.

« Une nouvelle page vient de s’ouvrir à travers cette formation des personnes âgées », souligne-t-il. Non sans rappeler qu’avec ces outils de communication, ces imams, qui sont des hommes de communication, pourront mieux faire leur travail.


TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION : 110 imams et notables de Dakar-Plateau à école des N.T.I.C
Parlant au nom de l’imam-ratib de la Grande mosquée de Dakar, Alioune Moussa Samb, l’islamologue Moulaye Coulibaly s’est félicité de l’initiative. « Cette formation a une importance particulière pour des religieux que nous sommes. Un homme de Dieu doit toujours être à la quête perpétuelle de la connaissance. Il est temps que nous investissons cette nouvelle forme de communication pour barrer la route aux détracteurs de l’Islam », indique-t-il.

Le Centre de recherche et d’essai de Dakar-Plateau se veut un cadre d’écoute et d’encadrement de ses populations, selon son gestionnaire Abdourahmane Mbengue.

A l’en croire, le combat citoyen pour la réduction de la fracture numérique sera facile lorsque, les Cre auront bien accomplis leurs missions.

Tata SANE
sOURCE: En24heures.com

Lundi 21 Juin 2010

Cet Article a été lu plus de 1555 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Babacar le 21/06/2010 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Machallah! lou amm solo la!

2.Posté par Babacar le 21/06/2010 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Machallah!! lou amme solo la!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :