contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



THEME DU GAMOU TIVAOUANE 2014 : REVIVIFIER LE PATRIMOINE : LA REPONSABILTE DE LA GENERATION CONTEMPORAINE


Cet Article a été lu plus de 1188 fois


Au nom de Dieu le Clément, le très Miséricordieux, la commémoration de la naissance du meilleur des créatures, de l’Elu du ciel, le Prophète de l’Islam Seydina Mouhamed (PSL) est une occasion majeure de revisiter les œuvres immenses, tant au plan intellectuelle, morale et culturelle mais surtout spirituelle du patriarche de Tivaouane, Seydi Ehadji Malick SY (RTA).



La profondeur de sa pensée, la clairevoyance de ses idées et la maitrise du savoir qui se veut encyclopédique rendent la tache difficile à l’inventaire de ce patrimoine combien précieux par cette génération contemporaine.

La barre a été hissée si haute par ce patriarche aux (connaissances multi-dimensionnelles, à la sagesse sublime et aux humanismes exquises. En héritier sans contexte du grand Maitre de la gnose (Marifat) et detenteur de la lumière Prophétique Seydina Ahmed Tidjane Chérif (RTA), il a érigé une citadelle indestructible du savoir, du savoir faire, du savoir devenir de toutes les valeurs qui fondent la vie. En faisant du Gamou une institution, il a voulu consacré le projet humain dans toutees ses facettes.
Projet béni par le Seigneur de l’univers devant ses anges en leur demandant de se prosterner pour rendre grace à Adam (PSL) à travers lui tout homme et tous les hommes, ceci par Baraka et la grace du Maitre incontesté des créateurs de l’univers Seydina Mouhamed (PSL), la causalité primordiale de l’Un.

Qui disait que l’homme n’est autre chose qu’élément de synthèse. C’est pourquoi la consécration de l’Homme s’est fait dans un jour qui porte tout son symbolique ; le vendredi confirmé par notre Maitre, la porte Etandard des savants enracinés dans la gnose (Razi Kouna fil Ibn) seydi el hadji malick sy dans le mimiya

- Que ce fut dans une nuit de vendredi au mois de Rajab – puis, une voix mystérieuse annonçait distinctement.
- Réveillez – vous ! cette nuit, la lumière du sceau s’est installée dans l’une des tentes les plus propres.

Ce leg à la fois immatériel et maériel exigent de ses disciples ou bien de tous ce qui se réclament de lui de porter d’abord sa vision, de vivre son enseignement et ses orientations qui sont faites de spiritualité généré par un Soufi Normatif non pas spéculatif et dénaturant. Parce que lui-même se réclame de la philosophie d’Imam Achari (PSL). D’une intellection germinative, fécondante de théophanie et d’éphiphanie.

D’Imam Malick (RTA) de son fikh qui relève de l’orthodoxie de la sounna de Seydina Mouhamed (PSL), parce demeurant et vivant dans la cité de lumière et que Imam Malick (RTA) en héritier des compagnons (PSE) s’est voulu être le point de mire de cette plénitude de vie enracinée dans le Coranet la Sounna.

Et surtout du Soufisme d’Imam Jounaid (RTA) qui est à cheval sur l’esprit et la lettre de la guidée qui est le Coran. Esprit parce que le coran comme la si bien dit Seydi Cheikh Ahmed Tidiane SY (Dieu prolonge sa vie) : « n’est pas seulement de la récitation, ni tout autre geste de piété, c’est une manière providentielle de communiquer avec cette substance de qualité si longuement recherchée dans la matière grise de l’homme. »

La lettre qui est Seydina Mouhamed (PSL) d’après les propos de Seydatouna Aicha (RTA) qui disait que : c’est le Coran en chaire et en os. Le Coran qui marche. En homme pointilleux, esprit de synthése et de critique, en perfectionniste le patriarche de Tivaouane a jeté les bases pour une révolution culturelle digne de ce nom. Révolution qui engage tous les condisciples dans leur valeur intrinséque et extrinséque, dans toutes leurs dimensions, c’est la condition siné-quanon pour relever ce double défi à la fois intellectuel et culturel.

Ce qui attend les condisciples ce n’est pas seulement de rassembler les vestiges, les écrits de cet intellectuel émèrite, mais c’est de placer ses contenus dans le débat universel.

Pour le succès de cette entrprise humaine, le Prophète des l’Islam Seydina Mouhamed (PSL) en a donné les gages dans le Coran :
C’est nous qui avons descendu le rappel universel et c’est nous qui en somme les gardiens vigilants.

La revalorisation dun patrimoine intellectuel et culturel passe necesairement par la revalorisation du regard que nous en avons. Ce que nous entretenons ce n’est pas un four cendre mais une flamme qui peut embrasser tous les creusets intellectuels et culturels du monde.

Ce n’est pas des livres, des bouquins et des poemes, c’est des idées fécondées et fécondante pour fleurir, les esprits assoiffés des connaissances et de pensées.

Ce n’est pas un regard, c’est une vision intégrale, une intelligence lumineuse qui guide sans embuches vers la voie du salut, sans trébucher, ni chancelet tenant en compte que l’homme et le début et la finalité de toute les grandes réalités, de toutes les grandes entreprises. Sans frustrer, ni mépriser, sans ignoere, ni sous –estimer les acteurs socio-culturels et le pouvoir colonial.
Cette intelligence et cette vision ont été magnifiées par le pouvoir colonial non sans regret. Sachant qu’une réalité incontournable était en face. Qui a tissé sa toile dans les méandres des réalités culturelles et sociales. Ils ont reconnu leur incapacité face à la stratégie infaillible de Seydina Elhadji Malick SY (RTA).

Ce n’est pas un carré de maison, des pré-carrés qu’Elhadji Malick SY (RTA) à léguer. Mais une terre sainte, une cité soleil, éclairée par la lumière divine,la lumière de la spiritualité.

La résonnance et le rayonnement de cette cité doivent etre entendu et visible partout dans le monde. Car la densité et l’intensité de cette lumière ne sont pas subjectives. Elles sont là, palpables et réelles, restent aux condisciples d’en dévoiler leurs contenues
.
N’est pas, c’est lui, je veux nommer l’érudit de Tivaoune qui demandait au seigneur de l’univers (E.S) de garder dans le cercle des élus, porteurs de voix, c.a.d d’idées fécondes, gardiens de la civilisation de l’universel, ses affidés et condisciples. « AL HIq Djamahati bi ahoulahi bi Khiratil anliyahis un awliyahis »

N’est pas, lui, le porte – étendard des gens de la gnose, dont il se défend d’en être un des dignes héritier- Ces gens de le Connaissance infuse, les illuminés de la lumière divine qui comme le prophète Salamou (PSL) s’est proclamé le détenteur de la logique Supérieure qui relève de l’inaccessibilité pour le gens du Commun, mais le privilège des Compagnons de la Cite Solaire (Al Médinatoul Mounawa).

« Houlimna Mantiqa tayri wa outina mine Kouli Cheyhine »Ce sont les Maghrebis » que designe seydina EL Hadji Malick Sy (RTA) dans le Fakiya toul Toulab- les fruits aux Aspirants :

- Voici ce qu’a dit l’humble serviteur de Sin qui éspére le pardon du Protecteur refuge le maghrebin, le malikite et le ash’arite
L’homonyme de l’imam Malick lui aussi ash’arite

Le Maghrebin qui signifie occidental mais aussi étrange dans le sens d’étranger et d’inaccessible soit dans le sens du merveilleux ou du prodigieux Confirme dans son doua Ala ya Rasoulolahi

« La religion a Commencé dans l’étrangeté et finira dans l’étrangeté fait Mon Dieu (E. S) que ma Communauté fasse parti des étrangers Ceux qui suivent les pas du Prophète (P.S.L) dans sa sounna»

C’est tout cela qui est à la base de sa grande ambition de réaliser la grande Alliance si cher au grand- Maitre, le souffre Rouge (Al Kibrit-al Ahmar) CHEIKH AHMAD TIDIANE CHERIF (RTA), c.a.d, socialiser le divin et diviniser le sociale.

Diviniser le social, c’est faire en sorte que la conscience soit érigée un centre d’attraction ou tous les jeux de perfectionnement seront autorisés.

- C’est faire en sorte que l’homme soit le centre et la périphérie de tous les projets de développements.
- C’est faire en sorte que l’homme soit le socle où repose la vie, où elle s’organise et où elle se transmette.
2 - << A la base de toutes transformations sociale il y’a l’homme, qu’on ne transforme pas, par décret ou arrêté ou d’article >>. S.c.a.t.sy

Un autre penseur dans le cadre de la Chrétienté l’a aussi affirmé.

<<les siècles qui séparent l’âge des pierres des « peaux rouges » et la modernité et le raffinement des occidentaux n’est rien face à l’intelligence contemplative qui seule fonde les valeurs et les vertus de la vie. >>

Ceci doit préfigurée une réconciliation entre la science et la foi partant de cela, jeter les ponts entre la civilisation qui relève de la mémoire génératrice d’une conscience de l’universelle avec la culture matérialiste que charrie la modernité et ses corollaires.
Le sage de Tivaoune en a fait tout l’inventaire dans son poème :

<< Nous prenons comme refuge Notre seigneur contre la mécréance et ses effets >>
(Na ouzoubilahi mine charil Khoufari)

Sur les tenants et aboutissements de cette « société nouvelle » et noté les points de ruptures, du divertissement, aux jeux, de l’hégémonie monétaire à la domination militaire en passant la luxe et la luxure avec comme toile de fond les lobbies de toutes sortes, promoteurs de cette culture


Comité Scientifique du Mouvement de la Jeunesse Tidjane Malikite de Dakar
779094419 -779094420-779593001-775017257

Le Coskas
Vendredi 3 Janvier 2014

Cet Article a été lu plus de 1188 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :