contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal دائرة الأصفياء
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Le Sénégal lance le premier emprunt obligataire islamique de l ‘ UEMOA de 100 milliards FCFA


Cet Article a été lu plus de 785 fois




Le gouvernement du Sénégal a lancé officiellement ce mercredi à Dakar le premier emprunt obligataire islamique de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) d’un montant total de 100 milliards FCFA (environ 200 millions de dollars).

Il s’agit d’un appel public à l’épargne à travers un Fonds commun de titrisation de créance (FCTC) dénommé Sukuk Etat du Sénégal 6,25% 2014-2018.

« Ce projet est d’une grande importance pour le gouvernement compte tenu de son engagement à faire du Sénégal une plateforme de premier plan pour le développement de la finance islamique en Afrique subsaharienne et particulièrement dans l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) », a déclaré M. Mouhamadou Makhtar Cissé, le ministre sénégalais du budget.

Il avoue que la spécificité de la finance islamique et l’absence d’une réglementation propre ont fait que le montage du projet a demandé plus de temps que celui d’un emprunt obligataire classique.

Le mécanisme de l’opération a été explicité par M. Zakiou Laye Sow directeur des opérations de la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID), membre du groupe de la Banque Islamique de développement (BID).

Selon lui, le FCTC qui est une copropriété, émettra 10 millions de parts dénommées Sukuk d’une valeur nominale de 10.000 FCFA l’unité pour les investisseurs.

« En retour, ce fonds recevra de la liquidité pour un montant global de 100 milliards FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0020 dollar) », avance M. Sow.

Par la suite le fonds va utiliser le produit de cette émission pour l’achat de l’usufruit (ou droit d’usage)des actifs Sukuk qui seront mis en location à la République du Sénégal.

Ces actifs sous-jacents sont constitués de trois immeubles situés à Dakar. Il s’agit des immeubles abritant le gouvernement sénégalais, le ministère de l’économie et des finances et la direction du trésor. Un expert immobilier les a évalués à 100 milliards FCFA.

Une marge de profit de 6,25% par an (en lieu et place d’un intérêt lorsqu’il s’agit d’un emprunt obligataire classique) sera versé aux investisseurs pour chaque part sociale. Le rythme de paiement des échéances est semestriel

Selon toujours M. Sow, les parts sociales sont admises au guichet de refinancement de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO). De même, tous les bénéfices et recettes issue de l’opération d’emprunt seront exonérés d’impôts.

L’opération Sukuk Etat du Sénégal 6,25% démarre d’ores et déjà avec un acquis de taille car de l’avis du ministre du budget « cet emprunt est lancé avec 50% de souscriptions fermes ». Il n’a pas révélé l’identité des souscripteurs.

L’opération de souscription qui s’adresse à toute personne physique ou morale prend fin le 18 juillet prochain.


Avec APA

Asfiyahi.Org
Samedi 28 Juin 2014

Cet Article a été lu plus de 785 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD