contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Le Zikr d’Allah – Abondamment et Régulièrement – vers la Rétribution d’Allah de A à Z (V.35, S.33)


Cet Article a été lu plus de 2903 fois


La différence entre celui qui évoque Allah par le Zikr et celui qui ne le fait pas est selon le Prophète comme la différence entre le vivant (Zàkir) et le mort (Ghàfil – Négligent). Voilà qui est assez éloquent pour rappeler la vitalité de l’évocation d’Allah, évocation qui constitue l’énergie spirituelle qui vivifie et apaise le cœur du croyant (V.23, S.13) à la différence de la négligence d’évoquer Allah qui aphasie le cœur. Et dans ce registre de l’évocation d’Allah – quelle chance pour le faiseur -, le Qur’ân retient, au-delà du fait, l’abondance (V.41, S.33 et V. 10, S.62). et la régularité (matin et soir chaque jour - V.8, S. 73 et V.25, S.76) - et Le Prophète, rappela Imam Cheikh Sofiane à Genève dans sa prêche de ce Midi, qui est notre Guide, notre Professeur, notre Exemple à suivre (V.21, S.33) avait transformé les trois (Zikr, abondance, régularité) en Mode de vie. Tout dans sa vie – adoration d’Allah, méditation, exécutif, négociation, voyage, vie conjugale, combat, comportement social, sommeil et réveil – était signé d’un Zikr convenant, particulier, magnifique et surtout exemplaire. Car le respect d’un Zikr abondant et régulier rend aisé les autres dimensions de l’Adoration d’Allah. Et Allah a promis toute Rétribution - de A à Z - à dix catégories parmi les humains (V.35, S.33) dont ceux-là qui respectent le triptyque Zikr abondant et régulier (ZAR).



Direct du Min’bar – Le Zikr d’Allah – Abondamment et Régulièrement – vers la Rétribution d’Allah de A à Z (V.35, S.33)
Et d’ailleurs s’interroge l’Imam Cheikh Sofiane, quel est l’objectif ultime de tout croyant, si ce n’est un double, soit (i) de gagner le Paradis et (ii) d’échapper au Châtiment d’Allah dont l’Enfer (puisque les châtiments de ce monde ne sont pas exclus – V.98, S.10) ? Dès lors, il nous incombe d’inscrire dans notre rituel et en conformité avec la Sunna des temps de Zikr, des formules de Zikr, des réflexes de Zikr, le tout en mode ZAR. L’Imam releva quatre formules qu’il recommanda dans cet ordre.

1. Âyatul Kursiyyu (V.255, S.2), qui est le meilleur, le plus célèbre et le plus dense en attributs d’Allah des Versets du Qur’ân. Il n y a pas moins de quinze attributs exprimés dans ce Verset du Trône qui évoque dans une majestueuse beauté une combinaison agissante des attributs les plus bénéfiques à l’Humanité - dans le registre de la surveillance des cieux et de la terre, gage de sécurité des créatures. Et c’est Ubayy ibn Ka’b, un des compagnons parmi les plus illustres du Prophète à Médine qui nous vaut une des raisons de pratiquer le AK en ZAR. Il avait rencontré un Djinn dans ses plantations de dattes et après l’avoir identifié comme une créature extraordinaire réussit à dialoguer et lui demanda s’il pouvait lui dire ce qui pouvait préserver les humains du mal venant des Djinns Sataniques. Le Djinn lui révéla AK et Ubayy de raconter au prophète qui confirma. Qui peut prétendre échapper au mal venant des Djinns Sataniques, surtout que ces Djinns Sataniques entrent en complicité avec les Humains Sataniques ou Satan humains (V.112, S.7) pour propager le mal partout et nuire aux vertueux et aux porteurs de bonne volonté ? L’Imam recommande selon des Hadith de le faire en Zikr chaque jour matin et soir, et dans certaines recommandations, il est dit après chacune des cinq salàt. Nombreux sont les autres enseignements de AK dont la formule des 313 en une exécution comme invocation agréée (Du’à Mustajàb) pour tout besoin.

2. Les trois dernières dans la séquence du Muçhaf - S. 112, 113 & 114 – Ikhlàs, Falaqi, Nàsi – pour la concentration qu’elles font de la Tawhîd et de la demande de protection d’Allah contre tout mal – qui vient de la création (S. 113) et des humains et Djinns (V.114). La S.112 équivaut au 1/3 du Qur’ân dira l’Imam par sa densité sur la Tawhîd dans toutes les dimensions. Qui peut prétendre détenir les instruments de protection contre l’envie et la jalousie ? Envie et jalousie (hasad) qui ont meublé les péripéties de la famille de Ya’qûb (S.12), qui ont causé la première fratricide de l’humanité (Qàbil et Heûbil, V.30, S.5), envie et jalousie qui selon le Prophète ont causé le déclin des communautés antérieures, et qui continuent à causer tellement de mal parmi les humains, envie et jalousie qui s’expriment par des mécanismes que nul ne peut percevoir (mauvais œil) et qui est décrit dans la S.113. Le Prophète a averti que derrière la volonté d’Allah, la chose qui cause le plus de malheur et de morts est le mauvais œil. Le ZAR de la S.113 préserve contre tous ces types de mal (envie, jalousie, mauvais œil, mauvaise intention, sorcellerie et autre manigances, voile de la nuit). Je vous renvoie à un récent Ddm sur ces deux S. La S.114 dans le même registre et en évoquant des Attributs Tawhidiens d’Allah – Rubûbiya, Mulkiya, Ulûhiya - préserve de tout mal qui vient des humains, surtout le mal qui s’exprime incognito dans les cœurs et esprits – et qui pousse à la zizanie, au doute ou appréhension négative, à la rancœur – à toute sorte d’expression masquée et malsaine - que cela émane des humains ou des Djinns. Il est recommandé rappela l’Imam qu’évoquer ces 3 S. en ZAR, soit 3 fois matin et soir prémunit de toute crainte et de tout mal. D’aucuns recommandent après chacune des 5 Salât.

3. Le Sayyidul Istighfàr – qui procure au faiseur l’absolution de tout pêché et lui ouvre les portes du Paradis (Hadith). Car dans cette formule, le croyant reconnaît d’abord à Allah son Unicité, dans Ses Attributs, dans Son Exécution de la création tout seul - et atteste qu’il est dans le contrat avec Allah à la mesure de ses capacités (et non à la mesure du Statut d’Allah !), qu’il reconnaît et témoigne gratitude des bénédictions immenses que Allah lui a attribué, mais qu’il reconnaît et prend conscience aussi des fautes et pêchés commis dans l’exercice de ce contrat. Ainsi, dans ce pacte et investi de la meilleure des volontés, de la plus sincère des intentions, mais entaché par ses pêchés et fautes de toute nature, le croyant recours à Allah pour demander Pardon, car cet attribut de Pardonner les pêchés est une exclusivité d’Allah. La miséricorde, la richesse, la bénédiction et autres, tout attributs d’Allah qu’elles évoquent, peuvent provenir d’une source dérivée (nature, mécène) ou d’un attribut redistribué (Prophète, Saint), mais l’absolution des pêchés, Allah en EST LE SEUL détenteur (V.135, S.3) et le croyant reconnait ceci dans ses fautes, ses pêchés et ses doutes. Il se retourne donc à ALLAH et à ALLAH seul pour solliciter Son Pardon.

La demande de Pardon (Istighfâr) est une chance du croyant qui peut ainsi au vu des pêchés inévitablement commis recourir à une formule pour les effacer et Allah couple l’offre de son Pardon avec toute autre bénédiction – Miséricorde (V.199, S.2), Richesse (V.15, S.34), Abondance (V.14, S.85), Tendresse (V.44, S.17), bonté Illimitée (V.35, S.33). Ceux qui ont visité la Ka’ba récemment peuvent se rendre compte de sa Tunique de cette période qui magnifie le Istighfàr sur les 4 faces – avec divers versets dont (V.82, S20 sur la face opposée à Sa Porte, V.110, S. 4 sur la face Ismâ’îl, et V.135, S.3 sur la face du Hajr Al Aswad) cette palette qui rassure de la mansuétude d’Allah, dont les portes du Pardon restent ouvertes 7 – 24 – 366 pour recevoir et approuver les requêtes.

4. Allàhumma inny As’bahtu uch’hiduka…qui reprend l’attestation de la Foi dans les degrés reconnus – Allah, les Anges, les Anges proches porteurs du Trône (V.7, S.40), les créatures dans leur totalité, pour réitérer la formulation de l’absolue reconnaissance de l’Unicité d’Allah dans TOUS SES attributs (Wah’daka là charîka laka) et d’attester du statut de Serviteur (‘abd) et d’Envoyé de Seyyidunà Muhammad. Je n’ai pas repris l’intégralité de la formule, je ne l’ai pas encore trouvée à l’original en Arabe et puisque je suis contre les transcriptions qui faussent le fonds et la forme des écrits révélés, je vous promets de le partager prochainement ISA.

L’Imam a conclu en invoquant Allah de nous inclure dans la catégorie de ses serviteurs qui sont pratiquants du ZAR et qu’Il les abonde de Son Pardon, Sa Miséricorde, Ses Bénédictions, Sa Lumière, qu’Il leur Réserve le Paradis et les Préserve de tout châtiment d’ici et de là-bas.


Avec mes Best Zyars de ce Nisf-Rajab qui annonce le Ramadan dans 6 semaines ISA.
Al Amine



Par Al Amine Kébé (Genève)
Vendredi 24 Mai 2013

Cet Article a été lu plus de 2903 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par Doudou DIASSY le 01/06/2013 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
diassydoudou@yahoo.fr
merci pour ce rapel, le zikr abondant et regulier est aussi a l'origine du lazim,de la wazifa et de la khadaratoul diouma.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :