Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




THIERNO MOUHAMADOU SAIDOU BAH : LE FONDATEUR DU DAAKA


Cet Article a été lu plus de 14012 fois


Lorsque l'on parle de la Tijaniyya au Sénégal, Thierno Mouhamadou Said Bâ (Rata) est cité en 'référence incontournable'. La communauté musulmane de Médina Gounass, qu'il a fondée, compte aujourd'hui des millions de disciples, répartis dans divers pays de la sous région où le marabout a séjourné durant sa vie. Ainsi, la communauté tidjane de Médina Gounass s'étend sur une vaste zone géographique qui s'étend du Fouta Sénégal à la Côte d'ivoire en passant par la Gambie, la Guinée Bissau, le Mali et la Mauritanie, pour ne citer que ces pays.



LE FONDATEUR DE LA COMMUNAUTE MUSULMANE DE MEDINA GOUNASS

ELHADJ MOUHAMADOU SAIDOU BA
ELHADJ MOUHAMADOU SAIDOU BA
Originaire du village de Thikité (département de Podor), dans le nord du Sénégal. Thierno Mohamadou Saidou BAH (RTA) a d’abord fait ses humanités à Nguidjilone (Région de Matam) auprès de Thierno Yéro BAAL ANNE, puis à Thilogne (Région de Matam), auprès de Thierno Hameth Baba TALLA.

C’est après qu’il prend le chemin du Sud pour Kolda où il retrouve Seydi Aladji THIAM père de l’ancien imam de Madina, Ousmane THIAM, qu’il avait lui-même désigné à cette fonction de son vivant. Seydi Aladji ThIAM était établi à Madina Aladji, à 17 km de Kolda (Sud du Sénégal). Il rencontre également le père de Thierno Mansour Barro, Thierno Ahmed, à Kolda. Celui-ci était également un grand ouléma qui l’a renforcé dans sa quête et formation religieuse. En effet, Thierno Ahmed BARRO et Seydi Aldaji THIAM ont été ses marabouts et guides.

Les enfants de ceux-ci étaient très jeunes au rappel à Dieu de leurs pères. C’est ainsi que Thierno les a récupérés. Il a été leur guide, marabout et éducateur. Les trois familles sont devenues une et il n’y a aucune différence entre elles. Chacun de ces descendants a pris femme dans l’autre des familles. Le saint homme a fondé 65 villages dont 51 au Sénégal.

Dans chaque village, il aura laissé une mosquée, une école coranique et un imam. Le nombre de mosquées qu’il a édifiées s’évalue à 93 dans la zone ouest africaine. Il aura réussi aussi à exporter le DAAKA vers d’autres cieux (France, Afrique centrale).

DAAKA OU LE RETOUR VERS DIEU

Le DAAKA (rassemblement pour la retraite spirituelle) a été institué en 1942, par Thierno Mohamadou Saidou BAH (RTA). Situé à 10 kms du village religieux de Médina Gounass. Le DAAKA se singularise par une retraite spirituelle ponctuée par des lectures du Saint Coran et du Zikr. De 1942 à 1960, elle s’est tenue de façon restreinte car n’associant que les membres de la famille et proches du marabout. Ce n’est qu’à partir de 1960 qu’elle a été élargie à tout le monde.

Le choix du site actuel remonte au début des années 70. Le guide religieux était un naturaliste qui a invité les fidèles à se recueillir tout en veillant à la préservation de la nature. Autrement dit, aucune transformation n’est permise. Il exhortait au respect de l’environnement. L’essence de la rencontre, est de permettre au croyant de se concentrer, ne serait-ce qu’une fois pendant quelques jours, pour glorifier Dieu. Le marabout a invité tous les fidèles à partager avec lui cette conviction et à procéder une introspection.



THIERNO AHMADOU TIDIANE BA KHALIFE DE MEDINA GOUNASS
THIERNO AHMADOU TIDIANE BA KHALIFE DE MEDINA GOUNASS
Ainsi, au-delà des prières obligatoires célébrées à l’unisson, il est imparti à chaque fidèle de s’acquitter de prières déterminées pendant tout le séjour. Par exemple, il est requis de chaque pèlerin de faire 12.000 zikr de la « salatoul fatiha» toutes les 24 heures. Le zikr de la « sayfiw» est exigé 41 fois par jour et par fidèle.Les prêches et autres discours religieux constituent également des moments forts du « daaka ». Ils ont lieu aux premières lueurs de la journée.

La célébration de ce rituel est authentifiée par l’écoute d’une cassette du fondateur de Médine Gounass qui revient sur un aspect de la vie islamique. La séance matinale prend toujours fin vers 10-11 heures. L’essentiel de l’activité humaine, sur ce site, est centré autour de multiples dévotions.

Le temps de sommeil est compté pendant les dix jours que dure la manifestation religieuse. Sur pied dès quatre heures du matin, les fidèles veillent toute la nuit pour des prières surérogatoires ou la lecture du coran, les croyants veulent mettre à profit les moments pour d’intenses méditations spirituelles. «Tous ceux qui viennent ici sont obnubilés par le seul désir de magnifier l’unicité de Dieu. En venant ici, le croyant laisse tomber le bas-monde, abandonne ses épouses, les délices de la vie pour se consacrer à son Seigneur et Maître».


Le « daaka » est aussi l’endroit où est célébré un grand nombre d’unions conjugales. Le lieu est béni et les prières qui y sont effectuées sont acceptées. Le daaka est unique en son genre. Il n’y a nulle part au monde une pareille manifestation religieuse. Il faut dire que le désir d’y retourner est incommensurable pour quiconque y vient. C’est la Mecque des pauvres même si souvent les fidèles traversent des continents et des mers pour marquer leur présence.

La masse de fidèles croit chaque année. Elle s’évalue en ce moment à prés de 300.000 personnes.

Source : Daaka.Org

THIERNO MOUHAMADOU SAIDOU BA EN COMPAGNIE DE CHERIF SIDY BEN AMAR TIDJANI
THIERNO MOUHAMADOU SAIDOU BA EN COMPAGNIE DE CHERIF SIDY BEN AMAR TIDJANI

Asfiyahi.Org
Dimanche 13 Avril 2014

Cet Article a été lu plus de 14012 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par cheikh gueye le 26/10/2010 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'article est d'une haute facture mais j'aimerai avoir vos sources car d''aprés mes recherches et investigations , Thierno Mamadou Said Ba a fait ses humanités à Ganguel où habitait ses parents qui étaient disciples de cheikh Moussa KAMARA jusqu' à leur rappel à Dieu et qu'ils étaient de la Quadrya et d'aprés les dires il ne quitta cette localité qu'à l'age trés avancé de son adolescence.

2.Posté par baba le 09/04/2011 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bon article. Je pense toutefois que côté paternel, Thierno est du village de Woloum Nere en RIM qui est un creuset de grands érudits.

3.Posté par Saarabayoo le 25/04/2012 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La 70e édition du Daaka annuel de Madina Gounasse a vécu. Il y a beaucoup de monde. Il a été déploré la présence excessive de femmes se disant pélerines. Ce surnombre s'explique par le fait l'année dernière T.Abdoul Aziz Ba, le jeune frère du Khalife et non moins le président de la fondation avait improvisé un centre d'acceuil pour y caser les nombreuses femmes qui envahissaient les maisons de gounasse. cela a été interprété comme étant enfin la volonté du khalife d'accepter la venue des femmes à Gounasse pour le Daaka à condition de loger dans ce centre de fortune. C'est pour cette raison les femmes ont décuplé leur effectif de l'année dernière Il y avait du brouhaha dans ce centre pour femmes. Nombreuses sont les femmes venues faire du commerce. Leur va-et-vient a beaucoup géné celles qui étaient venues pour des pratiques purement religieuses. cela a déguéné la colère des autorités religieuses qui on mis mis à la venue des femmes à Gounasse durant la période du Daakaa

4.Posté par Saarabayoo le 25/04/2012 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est bon que le site du Daaka soit à nouveau délimité. il est souhaite que le nouveau lotissement affecte l'espace commercial au vrais pélerins, que la zone commerciale, le garage et les restaurants soient éloignés du site purement religieux. Le président de la Fondation détient autour de la mosquée une quinzaine de cantines qu'il met en location. Puisse-t-il donner le bon exemple en réaffection ses cantines aux vrais pélerins.
Il est prévu la construction de la mosquée du Daaka. Osons croire que cette fois-ci la gestion ne sera opaque comme celle de la construction de la mosquée de Bopp.
Osons croire que le problème de la sonorisation sera désormais résolu. Pour ce faire, il suffit que la somme décaissée pour acheter les pièces défectueuses soient utilisées à ces fins.

5.Posté par Yerro jaawo le 04/08/2012 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On njaaraama haa no feewi wonaa seeda.caggala dum yawtii mido yidi on ñaagaade du-aaw sabu allah e nulaado mum.mi weltii haa weytii ko mbindanmi on oo do bataake.mido joodi do e españa.kono min ndonkii hebbde golle no min njidirinii.miden ñaagi du-aaw.wassalaam.yoo allah jaban en e nduu lewru korka wonaandu.aaamiin.

6.Posté par keneme mamadouy le 16/08/2012 15:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
y bara ka allahou fik pour l histoir de tierno mawdo lhistoir es bien ecrit ke allah recompense nos marabouts et ns meme al diana fir daw si amine amine amine

7.Posté par galatyk le 13/12/2012 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mi tawok wo allah wallou wo djipine et ma barky tierno amadou sherif tidiane ahcoude pewoll daaka medina gounas amin allah wa rahmani wa jalala wa ikram wo allah djounou balde mako gueladio aboubacri dia [amidou safa ]

8.Posté par seydi le 20/04/2013 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en tous cas le daaka reste un fort moment de communion relegieux et d'adoration de dieux et j'espere que Dieu acceptera toutes les prieres.

9.Posté par Omar bayel le 08/07/2013 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher ami nous vous prion de bien revoir la date d'initiation du daaka .qu'en dites vous du ''DAAKA DE SOBOULDE'' (département de Kolda ) que SEYDIL HADJI ALY THIAM effectuait chaque année .N'est il pas antérieur a la date du 1942 ???

10.Posté par Ousmane babadjo le 03/10/2013 03:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je fe darika tijjaniyya depui 20 ans ???

11.Posté par hoodere jayre le 12/11/2013 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pere de Thierno elhadj mamadou saidou est de Nere et sa mere est thikkite de son vivant il n'a jamais accepte la division de Nere diery (woloum -nere) ou de nere Walo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :