Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org




La pensée de Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum : Le message de Muhammad (SAW) sous le prisme d’un universalisme visionnaire ( 1ERE PARTIE )


Cet Article a été lu plus de 9574 fois


L’éminent critique littéraire, Yahya Haqqi (1905-1992), alors directeur des Editions Dâr Maktabat al-Hayat de Beyrouth, pouvait-il imaginer toute la portée de son initiative lorsqu’il demandait à Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, l’autorisation de publier un recueil de ses différentes interventions sur l’islam, la pensée islamique en Afrique et la situation des Musulmans en Afrique de l’Ouest ? Il devait être assez visionnaire pour comprendre que de ces petites notes guidant les démonstrations d’un orateur hors pair, jaillira une pensée éclairante pour les générations futures !



La pensée de Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum : Le message de Muhammad (SAW) sous le prisme d’un universalisme visionnaire ( 1ERE PARTIE )
I- L’audace de la critique sociale ou le souci d’une conscience musulmane

En véritable précurseur, Serigne Cheikh a traité dans cet ouvrage non réédité de différents thèmes résumant sa conception d’une religion musulmane au cœur des préoccupations humaines avec toujours cette vocation universelle. Dès le début de l’ouvrage le grand penseur s’attèle à démontrer la manière dont l’Islam est naturellement une religion favorable à l’évolution de l’humanité car s’appuyant sur la justice comme fondement de la vie en société. Pour lui, le salut du genre humain et surtout du Musulman passe forcément par la foi et l’action, en revisitant constamment, la notion de volonté humaine « himmatul insân » rappelant ce pacte tacite entre Dieu et l’Homme qui devrait en être le vicaire sur terre (khalîfatu-l-lâhi fi-l-ardi).

Comme à l’accoutumée, Serigne Cheikh ne se limitera jamais à l’évocation et à la citation des auteurs et penseurs, mais il se plaît bien de les soumettre au questionnement prenant ainsi le risque de se mettre à dos nombre d’intellectuels qui, à l’époque, avaient un grand mal à se départir, pour certains, des chaînes de la rationalité et des conformismes érigés en doctrine, pour nombre d’entre eux. Dans son style et sa pensée, il leur opposait la force de la himma dont Seydina Cheikh Ahmad Tijânî disait qu’elle peut toujours avoir le dessus sur toutes les créatures « qâhiratun ‘alâ Jamî’il akwâni ». Al-Maktoum avait compris, comme le prédisait Seydinâ Cheikh, que la destinée du monde musulman ne pouvait être la meilleure possible si l’on se contentait d’un mimétisme irréfléchi des us et coutumes se sédimentant tout en subissant l’œuvre du temps. C’est pour cela, bien qu’incompris à l’instar de tous les visionnaires, il avait très tôt appelé à une conception élargie du religieux qui risquait le décalage ayant atteint les autres doctrines s’il se départait du discernement (tadbîr).

Pour comprendre cet état d’esprit, il faudrait faire le lien entre cette critique et la manière dont il décrit la méthode du dépositaire de la Tijâniyya dans « Fa ilayka » : cette prouesse de jumeler le monde d’ici-bas avec les exigences de l’autre (wa ja’alata dunyal ‘âlamîna shaqîqatan/ lil jannatil ‘Ulyâ bikulli ma’ânî). C’est pourquoi, sa critique sociale n’a même pas épargné certaines conceptions religieuses dès lors qu’elles allaient à l’encontre du principe de la « himma , yitté en Wolof».


La pensée de Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum : Le message de Muhammad (SAW) sous le prisme d’un universalisme visionnaire ( 1ERE PARTIE )
II- Entre harmonie et équilibre : l’éternelle quête du juste milieu

Fidèle au principe de l’inséparabilité entre philosophie et action, il précise que « l’application est l’âme de la connaissance ». Sa conception de l’évolution pourrait, ainsi, se résumer par cet équilibre qu’il établit entre fidélité au message mohammedien et l’audace de projeter au plus loin le discernement afin d’inscrire les pseudo-particularités dans la globalité de l’islam. De toute manière, Serigne Cheikh a toujours perçu ce dernier comme un « dosage » entre foi, courage et responsabilité, matière et esprit, corps et intellect, philosophie et action (Wattakhizû bayna zâlika Sabîlan !) pour conclure qu’« il n’y a point d’excellence, de distinction, de mérite que dans l’équilibre et le juste milieu ».

Cette réflexion sur l’équilibre nécessaire à l’harmonie déteint sur l’ensemble de sa pensée, mais sera traitée avec rigueur dans l’un des chapitres de l’ouvrage intitulé « Entre l’esprit et la matière ». Le questionnement qu’il introduit, empruntant le vocabulaire géopolitique de l’époque, et qui inspirera les développements ultérieurs est celui-ci : « Peut-il y avoir une coexistence pacifique entre esprit et matière ? N’y a-t-il pas une guerre secrète ou apparente entre ces deux contraires ? » Ces questionnements importants pour un monde musulman, alors, en recherche de modèle, en conflit avec lui-même comme avec le monde occidental avaient une portée inestimable à l’époque où il était question de trancher entre les attitudes de repli et d’ouverture.

Par le Dr. Bakary SAMBE
Samedi 15 Décembre 2012

Cet Article a été lu plus de 9574 fois





Réagir à Cet Article !

1.Posté par mas le 11/02/2011 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sy malick dieureudieef yalla na la yalla deffal weer defal ko mboleme dioulite ci baarke mama khalifa..............

2.Posté par malick dia le 11/02/2011 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AL MAKTOUM mon maitre penseur ke dieu vs donne longue vie sante de fer non d acier. ken dou yow amine

3.Posté par Diop le 11/02/2011 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Bakary yalla nagnou la yala fayal. dommage que le monde musulman méconnait toujours cet homme hors du commun qui Serigne Cheikh.

Pape Samba depuis Poitiers

4.Posté par mounirou le 11/02/2011 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
très belle analyse .merci monsieur sambé,nous attendons la suite avec impatience.tout ce que dit mame cheikh m'intéresse car il est le seul dans ce monde actuel à tenir des propos claires.

5.Posté par BIRAME COURA NIANG le 12/02/2011 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci à tous
je suis vraiment comblé
à entendre l'extrait sonore de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane SY en 1965 et l'analyse pertinente de l'auteur de l'article
je me demande pourquoi chercher des solutions ailleurs pour resoudre nos problemes
d'ici et d'ailleurs
il suffit seulement de decoder ou de faire decoder le message
bon gamou à toute l'humanité car Mouhamed (psl) est pour l'Humanité

6.Posté par Mamadou Samba le 12/02/2011 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalamou aleykoum wa rahmatoulah,
Je viens de lire avec délectation le texte de M. Bakary Sambe. A mi-parcours de ma lecture, vu que le niveau était tellement élevé, j'ai déroulé un peu pour aller voir l'auteur; en voyant la signature, je me suis dis que cela ne pouvait etre qu'un homme de cette trempe. Monsieur Sambe, qu'Allah (SWT) vous bénisse ! Amin par la grace du Prophète Seydina Mouhammad (PSL) et de Cheikh Ahmed Tijani (RTA) !
Mes chaleureux salamalecs et meilleurs voeux pour un heureux gamou !
Mamadou Samba

7.Posté par Le Pélerin du désert le 14/02/2011 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,
Voilà un Homme de Dieu universel, un combattant de la mission du Mohamed SAW.
Bon Mawlid

8.Posté par tafa le 14/02/2011 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam, c'est vrai qu'il n'appartient que ceux qui leur vision a dépassé leur nombril pour coprendre et savoir expliquer les principes et actes des personnes de trempe de MAAME CHEIKH, d'où le mérite du Pr Sambe que nous aimons bien car...b[

9.Posté par BABACAR DIAO le 16/02/2011 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le discours de MAAMA CHEIKH est toujours plein d'enseignements
que dieu nous le protège amîne ya rabih

10.Posté par abdou aziz sall le 18/02/2011 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ceci est un signal fort à tous les jeunes que l' on ne manque pas de références éclairées sur des questions aussi importantes que l'islam

11.Posté par le mourchid le 07/03/2011 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Pélerin du désert Ddéfal darra nak

12.Posté par Abdoulaye Diouf SAMBE le 02/05/2011 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut se féliciter de voir les intellectuels se rendre compte que les professeurs les plus brillants ne se trouvent pas dans les amphithéâtres .Serigne CHEIKH est une lumière si l'on se fie à la stricte définition du terme.Il ne reste qu'à s'en servir en s'abreuvant de sa sagesse surtout les jeunes générations

13.Posté par Magathe Sow le 24/12/2011 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci Dr SAMB. Permets moi de te tutoyer car tu ès pour moi un collègue et compagnon, plus qu'un rapporteur nourri aux sources de la spiritualité. Tu m'en as appris sur cet homme exceptionnel qu'est Serigne Cheikh, mais ne m'as-tu pas caché ce que l'Omniscient (subhaanahu wa ta'laa), ou Son Unique Représentant le jour des comptes, ou encore le Cheikh des Cheikhs, ont bien voulu te dévoiler sur ce grand frère, cet incommensurable exégète, cette sommité des deux siècles que sont le XXème et le XXI nième, ce kilifa incontestable de sontemps

14.Posté par alassane sy le 07/04/2012 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
serigne cheikh bilahi hohohoho mes frere musilman si vous connaisser se cette grand thomme qui la recette de cheikh tidiane qui a etais prepares par cheikh oumar et servis par son pere elhadji malick sy

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Dans la même rubrique :