contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 16 Jumàdal Awwal 1439 – 2nd Février 2018 Une Equation Arithmétique des Huit Indicateurs de Mesure de l’Amour d’Allah






A Genève, Imam Badrud-Dîn dans son prêche ce midi est resté sur l’Amour d’Allah en rappelant que les croyants peuvent se vanter qu’ils aiment Allah, mais ils devraient plutôt s’assurer de gagner son Amour, or son Amour est juste un retour d’ascenseur (V54, S5). Autrement, quiconque éprouve un amour sincère d’Allah, dénué de toute pollution peut s’assurer qu’il a aussi l’Amour d’Allah. Pourtant dans le champ humain, ce retour d’Ascenseur n’est point garanti et il ne saurait l’être, au risque de transformer nos vies en systèmes d’équations insolubles. Et pour aider l’humain à mesurer justement son Amour d’Allah, Allah lui Cite huit rubriques qui méritent amour avant de lui indiquer une voie pour mettre l’amour d’Allah au-dessus de ces huit (V24, S9). Il faut une lecture descriptive et une lecture analytique de ce verset précise l’Imam. La lecture descriptive est de nous rappeler ce que nous devons aimer d’un amour licite, humain et utile. Le lecture dynamique est de nous alerter sur ces obstacles qui  peuvent obstruer notre amour d’Allah dans notre quotidien émotionnel, professionnel, familial et social. N’est-ce pas le Prophète Ibrahim avait subi cette épreuve en montrant un amour à l’endroit de son fils unique soupçonné friser avec le niveau qui devait être celui voué uniquement et exclusivement à Allah ?
 
 
 Dis - Si (i) leurs parents, (ii) leurs enfants, (iii) leurs fraterie (iv) leurs époux/ses, (v) leur famille ou communauté, (vi) les biens matériels qu’ils aient pu amasser, (vii) les business qu’ils ont montés (viii) les résidences de leur rêve, sont plus élevés dans leur échelle d’amour que Allah, son Prophète et leur engagement sur Sa Voie, alors continuez dans votre option jusqu’à ce que Allah Décide de vos sorts, et ne doutez point que Allah ne guide pas ceux qui désobéissent ou s’écartent de la voie (V24, S9). Voilà donc une équation arithmétique à 2 variables bien énigmatique que 3 est supérieur à 8, mais les trois chiffrent se retrouvent bien car 2 à la puissance 3 égal 8 !
 
Voilà donc comment Allah nous Apprend (i) les choses importantes qui méritent amour et attention, mais dans le même temps (ii) les obstacles qui peuvent nous empêcher d’acquérir la béatitude l’Amour d’Allah. Plus important fait remarquer l’Imam est la conclusion qui signifie (i) si notre amour à ces huit est supérieur à notre amour d’Allah, c’est que donc nous sommes dans la déviance et devrions revenir sur la trajectoire, soit Aimer Allah plus que tout autre, mais ne pas aussi disperser notre amour secondaire à autre que ces huit.
 
L’Amour d’Allah est donc une incitation à l’entretien des relations à la bonne température avec chacun des niveaux qui le méritent – les parents, il faut aimer parce qu’ils nous ont enfanté et élevé, les enfants, il faut aimer parce qu’ils nous ont été donnés par Dieu comme fruit de notre amour et perpétuerons certainement notre génération et notre nom (pourvu que ce soit selon le modèle de Ismaïl et non de celui du fils de Nûh), la fraterie, il faut aimer puisque c’est notre premier cercle de protection, les époux/ses, il faut aimer, puisque c’est l’engagement pris devant Dieu et qui sera objet de compte rendu aussi devant Dieu, la famille et la communauté, il faut aimer, puisque c’est notre refuge (grotte au sens de la S18), les biens matériels, il faut aimer puisqu’ils entretiennent notre indépendance et nous supportent dans l’accomplissement de notre devoir mondain (V77, S28), les résidences, il faut aimer puisque c’est là où nous habitons et nous devons les aménager de sorte qu’ils nous inspirent amour et protection, les business et les affaires, il faut aimer puisque c’est à travers eux que nous gagnons décemment notre vie et contribuons au développement de la communauté et de la Nation.
 
Mais voilà que si chacun de ces échelles d’amour est valide, il faut se poser la question – où est-ce que je place l’amour d’Allah par rapport à celles-là, et la perversion mentionnés à la fin du Verset n’est pas une perversion en soi, mais elle signifie que si la balance de l’Amour de ces huit penche plus lourde que l’amour d’Allah, c’est que nous sommes ingrats et donc pervers ou pervertis. Il faut donc surveiller ces indicateurs et ne pas les laisser nous obstruer la Voie. Allah nous Encourage à l’Amour, mais à l’amour sain, l’amour juste, l’amour incitatif à l’adhérence sur Sa voie. Et à travers ces huit, il nous faut percevoir la réalité de l’Amour encore plus fort, encore plus élevé, encore plus intense, celui voué à Allah, au prophète et à l’engagement sur leur voie, tout en étant alerte à ce qu’un attachement fort à ces huit peut nous empêcher d’atteindre la lumière de l’Amour divin.
 
En réalité commente l’Imam, ce verset démontre que l’amour d’Allah est une obligation canonique (Fard ‘aïn) qui revient à chaque créature, d’éprouver, mais aussi d’exprimer, d’extérioriser, de démontrer -comme base des autres obligations – qui alors peuvent trouver validation, car Allah Précise – Dis, si vraiment vous aimez Allah, alors suivez-moi (le prophète) et je vous ferai gagner Son amour et sa clémence en bonus (V31, S3). Et donc tout commence par l’Amour, mais un amour légitime, un amour qui inspire la bonne direction, et qui n’instigue pas à la perversion ou à la déviance. Or, malheureusement, la majorité de nos attachements nous conduisent plutôt à la perversion et à la déviance. Ce qui donc nous interpelle doublement – Aimons-nous vraiment ce qui devrait l’être (les huit précités) ou sommes-nous trompés par les apparences (V14, S3) au point de confondre. Avons-nous la bonne échelle d’amour, soit placer Allah au sommet, le Prophète ensuite, l’engagement à ne pas céder à notre égo (jiheud an-Nafs) – et seulement ensuite dérouler dans l’ordre, en commençant par les parents, et en terminant par nos habitations.
 
N’est-ce pas Steve Jobs qui nous rappelait justement ceci, sans même peut-être se référer à cette échelle divine, mais il disait que les choses qui méritent amour et attachement sont moins les avoirs et les objets, beaucoup plus la famille et les amis..cqfd. Revoyons ce que nous aimons, comment nous aimons et quelle hiérarchie nous appliquons 23=8 ! - mais surtout avons-nous placer Allah, le prophète et notre engagement au sommet ?  Autrement, c’est perverti !
 
Best Zyars
 Al Amin
 
 
 
 

Asfiyahi.Org
Vendredi 2 Février 2018

Cet Article a été lu plus de 156 fois





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :