contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
Asfiyahi.Org - 1er Site de Reférence sur l'Islam et la Tidjaniyya au Sénégal
Asfiyahi.Org
VIDEO - LOUGA - Gamou Sokhna Astou SY Malick du 22 Fevrier 2020: L'Appel de la Famille  LOUGA - Gamou Sokhna Astou SY Malick: Samedi 22 Fevrier 2020, Hommage à une Femme Vertueuse ZIARRE DAARAJI 2020, DIMANCHE 1er MARS A TIVAOUANE: L'hommage des "élèves" de Borom Daara Ji à leur Maître  Gamou Dahira Rahmati Wal Baraka de Kambel , Jeudi 27 Février 2020 VIDEO - GAMBIE - Hadratoul Djumah chez Serigne Habib Sy Malick - La Causerie de Serigne Babacar Sy Mansour VIDEO - PLATEAU SPÉCIAL - Serigne Pape Makhtar Kébé reçoit Chérif Sidi Mahmud At-Tijani; L’islam , le Soufisme, la Tidjaniyya et les défis de l’heure 25 JANVIER 1980 - 25 JANVIER 2020 - 40 ans déjâ: El Hadj Thierno Saidou Nourou Tall (rta) , le précurseur du dialogue interconfessionnel en Afrique  PHOTOS - GAMBIE - Serigne Babacar Sy Mansour assiste à la Prière de ce Vendredi 24 janvier et reçoit une délégation du parlement  de la CEDEAO  PHOTOS - Les images de l'ouverture officielle de la 40iéme édition de la Ziarra Omarienne dédiée à Thierno Saidou Nourou Tall et Thierno Mountaga Tall (rta), ce Jeudi 23 Janvier 2020 REPLAY -  KING FAHD - Ouverture Officielle de la Ziarra Omarienne 2020 - Conférence sur le thème « Crise des valeurs et déviances sociétales au Sénégal, quels remèdes à la lecture du Coran et de la vie de Thierno Saïdou Nourou Tall »
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD

Publicité



Direct du Min’bar – Vendredi 4 Safar 1438, 4 Novembre 2016 Hasbunal-Làh wa Ni’mal Wakîl : La Totale !






Direct du Min’bar – Vendredi 4 Safar 1438, 4 Novembre 2016 Hasbunal-Làh wa Ni’mal Wakîl : La Totale !
Cheikh Mahdy n’a pas fait long dans son prêche aujourd’hui à Genève qu’il introduisit sur le constat de l’accumulation des vicissitudes de la vie. Alors que les humains sont prompts à s’en plaindre plus par ingratitude que par raison (Vs 19-20, S70), Allah Avertit que les difficultés et les duretés sont dans l’ADN de l’humain, car Lui l’A ainsi Créé (V4, S90) dans la permanence de la difficulté, gouvernée par la cyclicité des conditions…tantôt en faveur tantôt en défaveur. ‘Abdullah Ibn ‘Abbàs comme Hassan Al Basary ont commenté ce terme ‘Kabad’ qui fait partie des ingrédients de création de l’espèce humaine comme le lit de sa condition, devant faire face aux survenances incontrôlées et souvent malheureuses de ce monde, sans échapper aux épreuves annoncées de l’au-delà. Mais qui d’autre que Allah qui Gouverne et les créatures et les évènements (V54, S7) Peut Aider à les traverser, à les contenir, à les amortir…tant qu’il n’est point question de les éliminer.

Or donc pour paraphraser un célèbre poète de chez nous, il vaut mieux explorer les voies et moyens de puiser des ressources mises à disposition par Dieu pour faire face, et dans la palette des instruments, il y a des formules d’invocation dans toutes les gammes – Basmala, Hawqala, Haïlala, Hasbala. Et si chacune de ces formules connecte à des sollicitations précises parmi les trésors et ressources mises à disposition par Dieu, la Hasbala elle est plutôt comme une totale qui brille en toute puissance. Car fait remarquer l’Imam, les Prophètes Ibrahim et Muhammad ont fait appel à cette formule dans des circonstances au début inquiétant mais au dénouement rassurant. Il s’agit de Hasbunal-Làh wa Ni’mal Wakîl.

Chacun des cinq mots de cette formule Distille toute une puissance divine en faveur de ses adeptes. Si on devrait la traduire dans le vocabulaire le plus direct, on aurait – Allah Nous Suffit et Il est certes le Meilleur Recours -. Voilà donc fait remarquer l’Imam une formule qui non seulement embarque tous avec la première personne du pluriel (nà et non du singulier), mais aussi englobe le Tawhîd (reconnaissance de l’Unicité de Dieu), le Tawakkul (recours absolu), la Tafwîd (confiance aux circonstances décidées par Dieu), le Husnuz-Zan (appréhension positive), et surtout l’articulation de toutes ces faveurs en une seule (wa) bénédiction au double impact de repousser le mal (Daf’) tout en accueillant le bien (Jalb).

Dans le cas de Seyyidunà Ibràhim, c’est au plus dur des épreuves (le feu ardent de Nemrûz) qu’il usa de la formule dans une sérénité déroutante pour ses ennemis. Il triompha sur eux non seulement par l’ordre d’Allah qui dompta le feu (V69, S21), mais en bénéficiant de toute la palette décrite précédemment jusqu’à renverser la vapeur (V70, S21). Ceux qui lui préparaient une déchéance sont eux-mêmes tombés dans cette déchéance (V98, S37). Dans le cas du Prophète Muhammad, ses compagnons et lui ont fait l’objet d’alerte que des ennemis non déclarés sont entrain de leur préparer un coup fourré (1ère partie V173, S3)...doivent-ils s’inquiéter ou plutôt user d’avantage de Foi pour recourir à Dieu (2ème partie)? Ils ont plutôt actionner le levier de la Hasbala (fin V). Ils s’en tirèrent non seulement triomphants, mais également raflant toute la palette des faveurs d’Allah qui incluent leur mise à l’abri de tout mal intentionné en leur direction...(V174). N’est-ce pas d’ailleurs fait remarquer l’Imam le sens de cette Assurance tout risque d’Allah (V3, S65) qui dit littéralement – Quiconque recours à moi et quelle que soit la nature de celui-ci, je me Suffis à lui Répondre favorablement...quelle assurance !

Il ne s’agit pas pour autant fait remarquer l’Imam d’un état d’esprit de vengeance, même si la formule peut suspecter que le requérant Espère d’Allah qu’il se Venge pour lui. Dans les deux cas précités, Allah Venge Lui-même comme Il le Décrit sur les détracteurs de ses prophètes (V47, S30) en protégeant ses adeptes et du coup l’arroseur s’est retrouvé étant l’arrosé. Cela signifie simplement rappelle l’Imam que lorsqu’on s’en prend injustement aux humains (famille de Dieu comme disait le Prophète), il faut craindre un retour de bâton.

La Hasbala nous incite donc tout en espérant la protection de Dieu à rester dans l’état d’esprit humain de la bonne appréhension envers les autres sans discrimination aucune, de ne jamais causer du tort, de ne jamais faire du mal, de ne jamais intentionner autre que bien…de surmonter les épreuves et les malheurs avec l’aide d’Allah et de n’accuser personne de sorcellerie, de sort jeté, ou de maraboutage.

C’est en réitérant cet état d’esprit de Hasbala que nous nous recueillons humblement devant la mémoire de notre chère Maman Sokhna Fatou Fall, de Thiès, rappelée à Dieu la nuit dernière. Alors que nous la pleurons non par malheur, mais par l’immense vide qu’elle crée en nous, le ciel ici et ailleurs semble lui nous avoir entendu par le signe qu’il montre des endroits les plus convoités de ses coins où une place de choix lui est inévitablement réservée…nous restons ancrés dans le recours à Allah en toute circonstance.

Reposes en toute paix Maman chérie…nous continuerons ton œuvre sociale et productive sans jamais prétendre égaler ta persévérance et ta discrète spiritualité.

Best Zyars
Al Amin

Par Al Amine Kebe
Vendredi 4 Novembre 2016






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Telechargez l'application Mobile Asfiyahi pour plus de navigabilité ABONNEZ-VOUS À NOTRE NOUVELLE CHAINE YOUTUBE HD


Dans la même rubrique :